Retour aux inspirations

Tendance : repousser les limites du bois

Incontournable du design et matière intemporelle et noble, le bois n’a jamais été autant dans l’air du temps. Plié, moulé, superposé, tordu, strié et posé de manière évocatrice, il est ultra contemporain. Nous avons choisi d’explorer ce phénomène en décryptant cette tendance.

Un peu d’histoire

Un peu de bois par ici, un peu de bois par-là, le bois est plus présent que jamais. Curieux comme il prend des allures variées! Rythmé par des mariages de matières comme la délicatesse du cannage, la transparence de l’acrylique ou la robustesse de l’acier, il se pointe le bout du nez de mille et une façons. C’est qu’il a plus d’un tour dans son sac! Portées par une multitude de procédés et de techniques, ses applications ont le vent en poupe. Pourtant, les méthodes engagées pour donner forme au bois ne datent pas d’hier. Par exemple, à 20 ans, l’allemand Michael Thonet (1796-1871) faisait déjà ses premières expériences sur la courbure du bois. Est née à cette époque l’iconique chaise « n° 14 ». Au début du XXe siècle, le virage vers l’Art nouveau a encouragé la production de bois courbé. On pense alors au fauteuil créé par Le Corbusier, qui a inspiré ses adaptations en métal courbé.

Gauche : De GASPÉ - Droite : Kastella

 

Le bois se plie à nos envies

Encore aujourd’hui, la fusion de l’objet utilitaire et de l’œuvre d’art par la manipulation des fibres du bois est aussi courante chez les ébénistes que le maniement des pigments chez le peintre. On dompte le bois à la recherche de mouvement et de fluidité. Selon la façon dont il est travaillé, le bois peut se plier sans casser ni se fendre. C’est ce qu’on nomme le bois cintré. Et pour le rendre flexible, il existe principalement trois méthodes : la vapeur, les rainures ou le lamellé-collé. Le bois cintré permet alors d’obtenir du bois courbé, voire totalement rond. Très appréciée en design, cette capacité de torsion permet de créer des objets insolites et hors du commun, réalisés parfois même avec une seule pièce de bois. Quelle liberté de création! À travers ces explorations, les artisans, techniciens et ébénistes du bois ont chacun développé leur méthode afin de donner des courbes captivantes et un fini lisse et sans couture à ce matériau d’apparence inflexible. On pense notamment à Kino Guérin, véritable artiste du mobilier envoûtant. Comme lui, et avec les avancées technologiques de moulage et d’assemblage permettant d’utiliser le bois de manières qui n’étaient pas possibles auparavant, les créateurs introduisent des concepts qui repoussent les limites des imaginations les plus fertiles. Par exemple, plus de 50 ans après que les frères Eames eurent révolutionné la fabrication de meubles avec leur technique de moulage en contreplaqué, la commande informatisée fait aujourd’hui passer le façonnage du bois à l’ère numérique. Avec lui, d’autres matières, procédés et alliages, comme l’impression 3D, le graphène et l’hydrogel, changent aussi le visage du mobilier.

Tables : Kino Guérin

 

Come-back réussi

Décliné en meubles, en luminaires et accessoires en tout genre, le bois n’a pas dit son dernier mot. Au fil des plus récentes années, on assiste à une volonté de retour aux sources en le mettant dans tous ses états. Avec un design revisité, ses nœuds et ses nervures donnent un caractère authentique et affirmé à nos espaces. Une table à café devient aujourd’hui aussi aérienne qu’un tapis volant, et un luminaire aussi audacieux et gracieux qu’une plume. À la recherche de durabilité et de longévité, et dans un esprit maximaliste assumé, nous sommes incités à acheter du mobilier qui vieillira bien et qui aura du flair. À la recherche de vitalité, et dans un esprit d’écologie ou de biophilie, nous cherchons à intégrer des éléments du monde naturel dans nos espaces de vie, en célébrant la fusion de l’artisanat traditionnel et du design novateur. Il n’est donc pas étonnant que le bois fasse des vagues et exerce autant sa fascination.

Gauche : Atelier NOAH - Droite : Atelier Cocotte

 

Quoi de neuf en design intérieur? On peut toujours répondre : le bois! Jamais ne l’avons-nous autant employé. Tantôt de style vintage avec le noyer ou le teck, tantôt rustique-chic avec le chêne ou le pin, il reste d’une modernité absolue. Massif et robuste ou en placage linéaire tout en finesse, on l’aime pour ses nervures et ses aspérités, pour son adaptation quasi parfaite à tous les styles et son incroyable diversité d’essences et de formes.

Mobilier : Verbois
Retour aux inspirations
Inspiration déco
21 févr. 2019