Retour aux inspirations

Sur la causeuse avec Chloé Comte

On cause déco et DIY avec la mordue du design, designer d’intérieur et chroniqueuse derrière le populaire blogue L’An Vert du Décor.

Des études en bijouterie-joaillerie à Nice, aux Beaux-Arts à Monaco, jusqu’au design d’intérieur à Montréal, le parcours de Chloé Comte n’a rien de banal. Ce tracé sinueux a cependant permis à l’enfant qui fabriquait jadis des maisons pour ses Barbies dans de vieux cartons récupérés de développer un sens créatif inégalé, qu’elle applique habilement aujourd’hui dans l’un et l’autre de ses nombreux projets.

Un peu sur Chloé Comte

Derrière son blogue L’An Vert du Décor, Chloé Comte nous livre ses expériences DIY et ses anecdotes déco. Au cœur de l’ensemble de ses billets : la personnalisation. C’est en fait cette approche très intime qui explique sa passion pour la déco. « Je n’ai jamais aimé vivre dans la déco ou l’univers de quelqu’un d’autre… J’ai toujours eu besoin de personnaliser mon espace afin de m’y sentir bien, de me sentir chez moi », partage-t-elle.

Chloé Comte

Après avoir travaillé pendant près de 10 ans à Paris dans le domaine de la bijouterie, Chloé Comte a quitté son Europe natale pour faire le saut à Montréal. Après des études en design d’intérieur et quelques années de pratique en entreprise, elle a finalement pris son envol à son compte. C’est au départ afin de faire connaitre ses services qu’elle a créé en 2008 son blogue, L’An Vert du Décor. « Lorsque j’ai lancé mon blogue en 2008, c’était au départ dans le but de faire connaitre ma petite compagnie de design d’intérieur. Je me lançais tout juste comme freelance dans le domaine. Puis, de fil en aiguille, j’ai eu la piqûre de l’écriture et ai commencé à prendre beaucoup de plaisir à partager mes trucs, mes travaux et mes découvertes sur mon bout de toile », explique-t-elle. Elle ajoute : « Bien que le fait de blogguer fasse partie intégrante de mon métier aujourd’hui, je ne dis pas oui à tout ce qui m’est proposé. Il faut que j’aie un coup de cœur pour le sujet afin d’en parler. J’avoue être très sélective. J’essaie dans un premier temps de rester fidèle à moi-même et à mes convictions afin d’être la plus transparente possible. » C’est certainement cette authenticité qui plait tant chez elle! Les écrits de Chloé Comte relatent sincèrement la personne qu’elle est. Créativité, fraîcheur, originalité et projets de design hors des sentiers battus y sont au rendez-vous. Bien souvent, elle nous ouvre la porte et nous trace le portrait de projets réalisés à son propre domicile. Toujours en mode création, elle nous livre des projets de bricolage maison DIY, des astuces et des idées dans une optique pratique, et le tout, agrémenté d’une touche verte et écolo.

 

« Mes préoccupations premières en déco, sont de réutiliser, recycler et créer. J’aime penser qu’il n’est pas nécessaire de tout acheter neuf en boutique pour qu’un projet tienne la route et soit beau. Je pense qu’il est grand temps de modifier nos habitudes de consommation », explique Chloé. Elle précise que lorsqu’elle parle de changer ses habitudes de consommation, encourager le commerce local fait également partie du processus. « Il est certain que pour mes projets de design, lorsque je ne peux pas transformer ou réutiliser l’existant; je me tourne en premier vers les compagnies d’ici, qui sauront répondre à mes demandes et réaliser mes idées. »

 

Mobilier fait ici

Selon Chloé, le mobilier fait par des artisans d’ici sera toujours plus facile à revaloriser, à transformer ou à retaper que du mobilier de grande surface. Tout simplement parce que le matériel utilisé pour ces objets est amoureusement choisi et travaillé. « Un meuble bien monté et travaillé avec amour se conservera plus longtemps et se prêtera mieux aux transformations » dit-elle. « Et comme anecdote, j’ai celle-ci pour vous : il est bon de surveiller les trottoirs lors de la fameuse ronde des déménagements! J’ai à la maison une commode que l’on avait sauvée d’une bien triste fin sur le bord d’un trottoir. On l’a retapée entièrement et ainsi on lui a redonné un second souffle. J’ai donné et vendu pas mal de mobilier ces dernières années, mais cette petite commode est encore chez moi! »

La commode sauvée. 

 

Chloé possède-t-elle quelques pièces de mobilier fait au Québec? « Je n’en possède malheureusement pas énormément, étant donné que je ne suis pas née ici et que lorsque je me suis installée au Québec, mon chéri et moi avons fait avec les moyens du bord. Cependant, ma table de salon a été faite sur mesure à partir de bois d’érable centenaire recyclé. Je n’en trouvais pas sur le marché qui ressemblait à ce que j’imaginais. J’ai donc dessiné ma table et fait appel à Frédéric de Rustik Québec.

La table dessinée par Chloé et fabriquée par Rustik Québec.

 

Coups de coeur

Grâce à son blogue et à son métier, Chloé a pu faire plusieurs belles découvertes. De ces coups de cœur, en voici quelques plus récents.

 

Tout d’abord, Woodstock & Cie, une petite compagnie qui fabrique de magnifiques meubles en bois massif. « Ce qui me plait le plus est leur conscience environnementale. Woodstock & Cie s’engage à minimiser leur empreinte carbone et à replanter une dizaine d’arbres pour chaque meuble vendu. De plus, leur méthode de commande de mobilier en ligne évite les intermédiaires et les coûts supplémentaires inutiles. On ne paie donc que le prix du meuble commandé, livré directement du fabricant au consommateur. »

 

Chloé a également eu un coup de foudre il y a trois ans pour Luminaire Authentik. « Cette compagnie de luminaires fabrique du sur-mesure et tient sa propre collection. J’ai moi-même testé leur service de fabrication sur-mesure et je suis en amour avec l’applique murale que j’ai dessiné et qu’ils ont donc fabriqué pour moi. »

 

Finalement, Chloé a choisi de nous présenter le fabricant de mobilier de bureau Ergonofis. « Ils se spécialisent dans les sit-stand desks (bureaux assis-debout à hauteur ajustable). Encore là, il est possible de personnaliser son bureau, d’en choisir les matériaux et accessoires. Lorsque l’on sait que nous passons la plus grande partie de notre vie à travailler, je pense qu’il est important de bien s’équiper! »

Image du haut : un aperçu des réalisations signées Luminaire Authentik. Image du bas : le bureau Shift 2.0 de l’entreprise Ergonofis.

 

Mise en valeur de mobilier et écologie

La mise en valeur de mobilier peut paraitre compliquée de prime abord, mais Chloé précise que « Tout dépend de notre degré d’agilité et de notre domaine d’expertise en bricolage. Bien souvent, c’est plus long que compliqué! Il faut seulement s’assurer que l’on dispose de temps, de suffisamment de patience et surtout du bon matériel pour le faire. » Cependant, les possibilités infinies de la revalorisation de mobilier vont de pair avec le mode écolo, que Chloé chérit. « La mise en valeur de mobilier, c’est assez écolo, étant donné que l’on recycle et qu’on redonne vie à un meuble qui ne nous plaisait plus ou qui ne s’accordait plus avec notre intérieur plutôt que de le jeter. C’est également une super solution pour détourner la fonction première d’un meuble! Par exemple, utiliser une ancienne console ou commode comme meuble-lavabo ou encore un ancien meuble de mercerie comme comptoir de cuisine… »

 

Quelques ressources

Et pour les néophytes, pour ceux qui cherchent de l’assistance ou qui ont besoin d’un coup de main, Chloé a-t-elle quelques bonnes références? Absolument!  « Si vous ne l’avez jamais fait auparavant, internet est une mine d’or en ce qui a trait aux tutoriels du genre. Sachez également qu’il existe des ateliers durant lesquels diverses techniques sont enseignées. Cela constitue une bonne base et vous donnera de bons outils pour vous lancer. Parmi celles-ci : Les Affûtés , Le palais des bulles, Lilique Recycle et Aube Design.

 

Outre son blogue L’An Vert du Décor, où croiserez-vous Chloé Comte dans les prochaines semaines? Essayez de la trouver dans l’une des boutiques de matériel pour artistes DeSerres! En effet, elle y est souvent, car elle travaille en ce moment en collaboration avec cette belle entreprise familiale. On devrait donc voir ses travaux faire leur apparition dans certains magazines ou sur leur site pour la période des fêtes!

Retour aux inspirations
Inspiration déco
30 oct. 2019